Commission des écoles

2015+

 

2014+

Crée au début de l’été 2014, cette commission est composée de 6 mamans d’enfants scolarisés dans les écoles de Sainte-Bazeille, de notre diététicienne, Céline De Marchi, de 7 membres du conseil municipal auxquels s’ajoutent selon les thèmes abordés différents intervenants ou invités. Depuis sa création, cette commission a travaillé sur :
• les actions en faveur du maintien de la cinquième classe à l’école maternelle
• la mise en place de l’environnement numérique au travail à l’école maternelle
• la mise en application des nouveaux rythmes scolaires avec les T.A.P., activités périscolaires menées par les animateurs de la Fédération Léo Lagrange et quelques intervenants extérieurs sous la houlette de la directrice du centre de loisirs: Céline Potier
• un projet sur l’équilibre alimentaire sous forme d’ateliers animés par l’I.R.E.P.S. (Instance Régionale d’Education et de Promotion de la Santé), présenté par madame Odile Boisrond et à l’initiative de notre diététicienne : Céline De Marchi.
• Un projet de mosaïque à la «GAUDI», posée à terme sur le mur du parking de l’école élémentaire. Cette opération est un vaste projet participatif ouvert à tous et sera le fil rouge de cette commission car il se prolongera et s’étoffera sur plusieurs années. Toutes les informations nécessaires feront l’objet d’une vaste communication. Aussi, une fois les contours de cette opération précisés, n’hésitez pas à vous faire connaître et à participer.
 
Pour la commission des écoles, 
L’adjointe au maire Christine Voinot

2013 +

Fidèle à ses engagements et à ses priorités au cours de l’année 2013 la municipalité a accompagné l’évolution de nos écoles. La réflexion sur l’application de la réforme des rythmes scolaires fut également un sujet d’actualité.

Apres l’ouverture en septembre 2012 d’une cinquième classe à notre école maternelle, nous avons eu le bonheur en septembre 2013 de voir notre école élémentaire choisie pour l’ouverture d’une huitième classe. Certes, l’Inspection Départementale de l’Education Nationale a assurément bien mesuré dans ces décisions successives d’ouverture de deux classes, à la fois les effectifs existants qui en justifiaient la nécessité sur le plan pédagogique mais naturellement, en tendance, l’augmentation régulière prévisible du nombre d’élèves à scolariser. C’est bien normal que l’attractivité de Sainte-Bazeille se traduise en premier dans nos écoles ; nous devons remercier de cela les Instances de l’Education Nationale et nous montrer dignes de cette confiance et de cette mission.

Aussi, dès cette décision, la municipalité a examiné les adaptations nécessaires des locaux. L’équipement progressif de l’ensemble des salles de classes en matériel informatique est aujourd’hui préféré au concept de salle spécifique à l’informatique; aussi, le choix de récupérer l’actuelle salle informatique pour y ouvrir la huitième classe tombait sous le sens. Néanmoins, il convient toujours d’anticiper ; il faut savoir que les sites de nos écoles et leur conception laissent des possibilités pour des extensions de locaux scolaires à la mesure de nos besoins et dans des conditions financières conformes à nos possibilités.

S’agissant de la réforme des rythmes scolaires la municipalité a privilégié l’écoute des Parents d’élèves et de l’équipe enseignante. Ainsi, la réflexion et le débat ayant été largement abordés, c’est au cours du Conseil d’école du 19 mars 2013 que l’avis d’appliquer la réforme à partir de la rentrée scolaire de septembre 2014 a été arrêté à l’unanimité. Dans sa séance du 25 mars 2013 le Conseil Municipal, décisionnaire en dernier ressort, en a pris acte et a suivi également à l’unanimité cette volonté commune des parents et des enseignants.

Bien entendu, la réforme sera appliquée à la rentrée 2014 et pour cela une première réunion générale des parents et des enseignants a eu lieu le 7 juin 2013 et un questionnaire préparatoire a été réalisé auprès des parents à la rentrée de septembre 2013.         

A ce jour, un comité de pilotage pour l’application de cette réforme est au travail sur la base des nouveaux horaires débattus et arrêtés à l’unanimité lors du Conseil d’école du 19 novembre 2013.    

Tout en étant parfaitement consciente que la priorité reste aux enfants dans l’application de cette réforme, la municipalité devra également tenir compte de nos capacités communales dans les conditions de sa mise en œuvre.

La municipalité tient à remercier nos Directrices d’écoles, tous nos enseignants, l’ensemble du personnel communal attaché à nos écoles et les parents d’élèves pour leurs implications respectives. Cette ambiance positive permet un enseignement de qualité pour nos enfants dans des infrastructures adaptées en y assurant une bonne organisation au bénéfice de tous et en premier pour tous nos élèves. C’est bien là l’essentiel.

Pour la commission des écoles, L’adjoint au maire Gilles Lagaüzère

2012 +

L’année 2012 a été marquée par un événement important avec l’ouverture d’une 5ème classe à l’école maternelle.

En effet, depuis plusieurs années, notre école maternelle fonctionnait sur 4 classes et un effectif chargé, fluctuant autour de 30 enfants par classe.

Il y avait donc nécessité d’ouvrir une nouvelle classe pour mieux équilibrer les effectifs et permettre à l’équipe pédagogique d’exercer dans une organisation propice à un enseignement de qualité, dispensé dans une ambiance sereine. Depuis un an nous avions bien compris la prise en considération de cette situation par l’Inspection de l’Education Nationale : effectivement à la rentrée de septembre , le poste budgétaire a été ouvert et nous remercions les autorités de l’Education Nationale pour cette décision, évidemment justifiée mais toujours fruit de choix d’arbitrages administratifs.

Cette évolution de nos effectifs, liée à l’attractivité de Sainte Bazeille, avec une progression régulière a donc des conséquences permanentes sur l’adaptation des écoles. Le Conseil Municipal en prend considération par une vision prospective. Déjà une réflexion sur un réaménagement interne des locaux de l’école des Sureaux nous permettra , sans difficulté majeure , de répondre à nos besoins d’extension lorsqu’ils seront clairement justifiés.
La municipalité considère toujours les aménagements des locaux scolaires comme l’une de ses premières missions( rénovation de l’école élémentaire et ClAE de l’école maternelle)

Pour un bon environnement et des conditions favorables   des enfants scolarisés, des équipes pédagogiques ( enseignants et personnel municipal affecté aux écoles), nous continuerons dans cette exigence de qualité des locaux et des équipements de nos écoles.
 
Gilles Lagaüzère : adjoint délégué aux écoles

2011 +

Au cours de l’année 2011, la municipalité a poursuivi son accompagnement financier habituel auprès de nos écoles, avec bien entendu la mise à disposition du personnel municipal nécessaire au bon fonctionnement

A ce sujet, nous constatons lors des conseils d’école (instances regroupant les enseignants, les représentants des parents d’élèves, les représentants de la municipalité) qu’au fil des années, certains comportements d’enfants sont pour le moins surprenants, en terme de discipline, de politesse et de respect envers les adultes qui les encadrent.

S’il n’y a pas de raison pour que nos écoles échappent à ce que l’on constate un peu partout, il n’y a pas de raison non plus pour accepter des dérives destructrices d’une bonne ambiance, condition essentielle à un enseignement de qualité.

Aussi, la municipalité qui a massivement investi au profit des enfants pour un cadre propice au travail et à la réussite scolaire ne tolèrera pas d’écart caractérisé dans ce qui relève du respect et de la politesse.

La classe, sous la responsabilité des professeurs des écoles, la cour de récréation ou la cantine sous la surveillance des agents municipaux, sont autant de lieux où la bonne tenue s’impose pour le bien de tous.

S’il s’avère que ponctuellement, cela ne soit pas le cas, des dispositions, prévues dans le règlement intérieur, seront appliquées.
Dans la foulée des réalisations d’infrastructures, les abords et l’accès des écoles ont pu être aménagés, particulièrement l’entrée et le parking de l’école élémentaire. Ceci donne une bien meilleure perception extérieure de l’école, tout en facilitant le flux de rentrée ou de sortie des enfants.

Enfin nous pouvons tous être satisfaits de voir augmenter le nombre des élèves dans nos écoles : ce phénomène n’est que la traduction concrète de l’attractivité de Sainte Bazeille qui voit régulièrement sa population augmenter.

Un bémol malgré tout sur les conditions drastiques pour permettre l’ouverture de nouvelles classes.

La situation de l’école maternelle est susceptible de poser des problèmes, au niveau des effectifs. Nous défendrons, le moment venu, comme cela a toujours été notre préoccupation, l’intérêt des enfants de Sainte Bazeille : en effet lorsque le seuil de 30 élèves par classe est atteint, il est impératif de solliciter les instances décisionnaires de l’éducation nationale.

Un grand merci aux équipes pédagogiques et au personnel municipal pour tout leur dévouement au bénéfice de nos 300 écoliers.

L’adjoint au maire, Gilles LAGAÜZÈRE